Chine et le plastique à usage unique

Chine et le plastique à usage unique

Lunch Market
Lunch Market

Chine et le plastique à usage unique

La pollution est l’une des gangrènes les plus redoutables qui minent notre humanité.

L’usage des plastiques et celle des plastiques à usage unique en particulier constitue un frein à notre environnement et un handicap pour l’écosystème.

Il est donc important qu’on prenne des mesures idoines pour éradiquer ou réduire ne serait qu’un tant soit peu cette pratique de nos habitudes.

La Chine, le géant asiatique qui est reconnu comme le 1er pollueur à l’échelle internationale a prise depuis 2017 la résolution de mettre fin à l’usage des plastiques jetables ou usage unique.

Une décision qui prendra effet dès la rentrée 2020 dans ces grandes villes afin de rester en phase avec les objectifs écologiques.

Pourquoi engager une lutte contre l’usage des plastiques à usage unique ?

En réalité, les déchets plastiques constituent une menace assez importante pour notre environnement, nos eaux, nos terres voire à la santé humaine.

Reconnaissons que dès leur fabrication, ils constituent déjà un danger pour l’organisme humain en occurrence à des personnes vivant dans les agglomérations de leurs usines de fabrication.

Le plastique est produit à base des carbones dont le dégagement du CO2 est nuisible à la santé humaine et à la couche d’ozone. Par le simple faite de sa pollution atmosphérique.

Ensuite, les déchets plastiques que nous jetons dans la nature n’ont pas un caractère bio dégradable ainsi, ils polluent nos sols et encombre nos eaux.

Les sols ou les eaux touchés par la présence des déchets plastiques n’arrivent plus à respirer convenablement par conséquent, la fertilité de ces sols devient un problème, l’agriculture prend un coup, les inondations deviennent fréquentes…

Comment la Chine s’est-elle trouvée au 1er plan de la pollution mondiale ?

Nul n’ignore l’émergence et la croissance économique spectaculaire de la Chine au plan mondial.

Commençons par mettre un accent particulier de la démographie chinoise qui est d’ailleurs la plus dense de la planète terre.

Soit plus de 1,4 milliard d’habitants, une véritable source de pollution par le simple faite de leur pratique quotidienne.

En 40 ans, la Chine a bâti un développement économique gigantesque et inexprimable à l’aide d’une lourde industrialisation.

Or nous savons que les grandes usines de production industrielle sont des foyers de pollution non négligeables.

De plus, les autorités chinoises avaient rendu gratuits entre temps tous les articles à usage unique afin de faciliter la vie à leur population, ce qui a augmenté le taux de pollution.

En 2017, la Banque Mondiale avait estimé à environ 210 millions de tonnes les déchets générés par la Chine et pourrait atteindre les 500 millions d’ici 2030 si rien n’est fait.

Selon l’OMS les articles à usage unique représentent plus de 70% des déchets plastiques qui nuisent l’environnement.

La Chine compte éradiquer les articles plastiques à usage unique d’ici 2025

Les autorités chinoises pour remédier à la pollution orchestrée par les déchets plastiques, ont pris la résolution de rendre payants les articles à usage unique (pailles, sacs en plastique, gobelets jetables…) depuis 2017.

Ensuite, elles ont pris déjà la résolution de bannir tous les articles à usage unique en cette année 2020 dans toutes ses grandes villes.

Plus de gobelets jetables, de pailles ou de sacs en plastique.

En outre, la Chine prévoit réduire d’ici 2025 de 30% l’utilisation de plastique.

Ainsi, elle prévoit de produire massivement tous ces articles en papier, en tissu ou en matière dégradable.

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Translate »