Bobines de film pour marquage a chaud

Marquage à chaud sur le plastique, on vous dit tout

Si vous êtes ici c’est parce que vous avez compris que personnaliser vos pochons et sachets en plastique était le meilleur moyen de vous démarquer de la concurrence. 

Dans cet article, nous allons vous présenter la méthode que nous utilisons pour imprimer nos pochons et sachets en plastique : le marquage à chaud. 

Qu’est-ce que le marquage à chaud sur plastique ?

Le marquage à chaud est un processus dans lequel une image gravée ou une matrice est chauffée puis pressée contre une pièce sur laquelle est posée une feuille de marquage. La zone où la matrice rencontre la pièce est l’endroit où l’encre est déposée. 

Bien qu’il s’agisse d’une description très simplifiée du marquage à chaud sur plastique, c’est la base du processus.

Pourquoi choisir le marquage à chaud sur plastique ?

Le marquage à chaud peut être utilisé pour marquer une multitude de matériaux différents, les plus courants étant les plastiques. 

La particularité du marquage à chaud est qu’il s’agit d’un processus à sec. Vous n’avez pas besoin d’avoir un diplôme en chimie pour faire fonctionner une machine de marquage à chaud, car vous n’avez pas à vous soucier du mélange des encres.

Le marquage à chaud à l’avantage d’être permanent. Lorsque du plastique est marqué avec ce processus, l’impression peut résister à des conditions très difficiles. Et c’est sans compter sur le rendu incroyablement précis que l’on obtient avec le marquage à chaud.

Le processus de marquage à chaud sur plastique

  • Création de l’image

Il existe des matrices métalliques qui peuvent être fabriquées dans divers matériaux comme le magnésium, cuivre, laiton et acier trempé. 

Ensuite, il y a des matrices en caoutchouc de silicone, qui ont des duretés ou des degrés de dureté variables. 

L’aspect le plus important de la création d’une matrice de marquage à chaud est l’illustration. Il est très important d’avoir une bonne qualité d’image afin d’obtenir un rendu précis.

  • Matrice en métal

Le magnésium est le moins cher et le plus facile à produire, mais aussi le moins durable.

Le cuivre atterrit ici entre le laiton et le magnésium. Le laiton a une plus grande durabilité que le magnésium mais coûte également un peu plus cher.

L’acier trempé est le matériau le plus durable à peu près indestructible dans des conditions normales. Cette durabilité s’accompagne également d’un prix plus élevé. 

  • Matrice en silicone ou caoutchouc

Comme nous l’avons évoqué plus haut, les matrices en caoutchouc de silicone ont des degrés de dureté variables. Les duromètres peuvent varier de 40 à 95, le nombre le plus bas représentant le caoutchouc le plus mou. 

Les matrices en caoutchouc sont plus adaptées aux pièces qui ne sont pas parfaitement plates. Le caoutchouc plus souple fonctionne bien pour les graphiques plus grands qui couvrent beaucoup de surface, mais pour les illustrations très détaillées, il faudra privilégier un caoutchouc plus dur pour une impression nette.

  • Fixation de la pièce

L’une des étapes les plus importantes du marquage à chaud est de soutenir la pièce que vous prévoyez de marquer. Le processus de marquage à chaud lui-même nécessite une forte pression. Lorsque vous mettez autant de pression sur la pièce, il faut être certain que la zone que vous prévoyez de marquer peut la supporter.

<i class="fab fa-facebook" aria-hidden="true"></i> Partager sur facebook
<i class="fab fa-whatsapp" aria-hidden="true"></i> Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Translate »